Bangkok, le nouveau plan d’urbanisme pousse le marché vers le haut

Le plan d’urbanisme vise à donner un cadre légal et à dessiner ce que sera Bangkok dans les années futures ; en prenant en compte les densités de population par quartiers, les zones de développement, l’accès aux transports… Il a donc un impact certain sur l’immobilier à Bangkok par la régulation des constructions, et la mise en placed’une ligne directrice visant à favoriser le développement de certaines zones et l’amélioration des standards de constructions.

Le nouveau plan d’urbanisme de Bangkok est entré en vigueur le 15 mai 2013.

Parmi les points importants il faut retenir :

–          La volonté de l’administration de faire de Bangkok une
ville verte
en promouvant les promoteurs adoptant des normes environnementales plus strictes et des innovations dites vertes pour un meilleur développement durable et se conformant à certains critères: qualité de la construction, gestion de la copropriété principalement.

–          Le Développement de nouveaux quartiers notamment près des extensions de métro souterrains et aériens en autorisant des constructions de plus forte densité pour répondre à une demande locale forte, et rendre la ville plus compacte et mieux connectée.

–          La réduction de la densité dans le centre-ville, en limitant notamment la hauteur et la constructibilité des nouvelles constructions par l’instauration de normes plus strictes.

Le plan vient compléter différents projets d’amélioration des infrastructures notamment au niveau:

–          De la gestion des eaux et déchets

–          Des transports avec l’ouverture de nouvelles lignes de métro et de nouveaux axes autoroutiers

Quel est l’impact sur l’immobilier ?

La limitation des constructions dans le centre-ville de Bangkok va continuer de participer à la valorisation des prix du foncier, car l’offre de terrains permettant de construire des immeubles à forte densité, notamment sur Sukhumvit, Silom et Sathorn devient très réduite. Les coûts de construction qui incluent la main d’œuvre, les matériaux et les nouvelles normes à respecter poussent aussi les prix vers le haut.

On peut observer à titre d’exemple que plusieurs promoteurs majeurs dont Sansiri, Major Development et Asian Property ont anticipé ce nouveau plan d’urbanisme en lançant simultanément plusieurs projets résidentiels haut de gamme sur Sukhdownload (2)umvit soi 39, adjacent au futur centre commercial Emporium 2 situé près du BTS Phrom Phong. Les prix moyens affichés sont au-dessus de 200 000THB/m², ce qui semble t’il sera dorénavant le prix moyen de lancement dans les quartiers les plusprestigieux de l’hyper centre.

On devrait aussi continuer  d’assister à la création d’espaces commerciaux de faible densité, tirant avantage de cet environnement développé. On observe ce phénomène notamment sur Sukhumvit avec Rain Hill soi 47, K-Village soi 26 mais aussi un projet ambitieux qui sera dévoilé prochainement entre la soi 22 et le parc Benjasiri (à la place des anciens bureaux de Company Vauban). Ces espaces commerciaux se développent dans chaque quartier disposant d’une taille critique avec des concepts adaptés à la zone de chalandise.

Concrètement, les immeubles déjà construits, bien gérés et situés dans l’hyper centre devraient profiter de ces facteurs. L’amélioration de l’environnement immédiat avec une multitude d’offres commerciales et une meilleure connectivité vers le lieu de travail et les autres quartiers de la ville, participera aussi à une amélioration de la qualité de vie dans ces quartiers. Cela devrait continuer de renforcer leurs attraits notamment chez les classes moyennes et aisées thaïlandaises ainsi qu’auprès du nombre croissant d’expatriés travaillant dans la ville ; phénomène qui va continuer de s’accélérer avec notamment la mise en place de la zone de libre-échange entre les pays de l’ASEAN prévu pour 2015.