Se loger à Bangkok : une histoire de compromis

share on:

 

Localisation, prix, prestations, proximité du lieu de travail, des écolesimages et des commerces, embouteillages, chaleur… autant de critères qui influenceront votre sélection lorsque vous cherchez un toit pour vous loger dans la capitale thaïlandaise.

Comme il est de coutume, les étrangers se regroupent majoritairement autour des zones Chitlom-Ploenchit, Sukhumvit Nana-Asoke et Phrom Phong-Ekamai, Sathorn-Silom et Lad Prao. Pour un trois chambres, les loyers peuvent osciller entre 50,000 et 150,000 bahts mensuels, en fonction de la facilité d’accès aux transports en commun et aux autoroutes, de la vétusté du bâtiment, du mobilier intérieur et des services associés: piscine et salle de gym sont les plus courants; sauna, squash, tennis, jardin, aire de jeux pour les enfants ou navettes gratuites sont plus rares. Le secteur très côté Ploenchit-Chitlom-Lumpini sera plus onéreux avec des superficies généralement plus réduites. Enfin, un appartement récent, bien que plus petit, sera souvent mieux conçu, particulièrement au niveau des espaces salon – salle à manger et salles de bains.

Un premier versement (10,000 à 30,000 bahts) pourra sécuriser votre choix en attendant la signature du contrat de location. Lors de sa signature, on vous demandera en règle générale une caution équivalente à deux mois de loyer et le paiement en avance du loyer courant. Les charges directes (électricité, eau, Internet, câble télé, téléphone) représentent de 5 à 10% du loyer et le montant total dépend surtout de votre facture d’électricité, elle-même étroitement liée à l’utilisation de la climatisation. Vous éviterez les mauvaises surprises en vous renseignant en détail sur la vétusté des appareils et le coût de refacturation de l’unité électrique par la société gérant l’immeuble (de 3,5 à 6 bahts!).

mahanakhon-CondoChaque résidence possède son contrat de location type et une durée minimum d’un an est requise, renouvelable par tacite reconduction. Le loyer est en général négociable ainsi que les clauses de résiliation, de récupération de la caution et de mutation professionnelle. Les propriétaires – plus flexibles avant la signature du contrat – remplaceront facilement micro-ondes, frigo et lave-linge défectueux ou vétustes.

Pour mener à bien ces négociations, il est recommandé de vous entourer d’un agent immobilier. Allié de choix, anglophone voire francophone, il vous fera gagner du temps en vous soumettant des sélections intéressantes. Familier des procédures locales, il éclairera également votre choix en vous informant sur les futurs projets de construction dans le voisinage par exemple et vous fera gagner de l’argent en négociant avec le propriétaire ou son représentant. Enfin, c’est un service sans frais pour vous car ses honoraires sont payables par les propriétaires, contrairement à la France ou les honoraires sont partages.

Vous pouvez aussi préférer une maison à un appartement : les critères de sélection et les points d attention diffèrent sensiblement et feront l’objet de notre prochaine chronique.