Investissement résidentiel

L’enthousiasme des chinois désireux d’acheter des biens immobiliers en Thaïlande ne cesse de croître. Cette année, le Royaume de Siam est devenu le 3ème pays dans lequel les chinois ont le plus investi. La plupart de ces acheteurs sont des particuliers issus d’une classe moyenne supérieure, désireux d’acquérir une résidence dans un pays où les prix restent encore relativement faibles. Deux tiers d’entre eux recherchent des propriétés d’une valeur équivalente ou inférieure à 250,000 dollars américains.

 

Un intérêt de plus en plus souligné

D’après le directeur de Juwai.com, leader des portails chinois pour les biens immobilier internationaux, les requêtes d’achat d’immobilier en provenance de la Chine vers la Thaïlande ne cessent d’augmenter. Si en 2016, le Royaume de Siam arrivait en 6ème position auprès des investisseurs chinois, elle a gagné trois places au cours des 6 premiers mois de 2017. La classe moyenne supérieure chinoise est la principale concernée par ces investissements, n’ayant pas les moyens d’acheter des résidences dans des pays où les prix de l’immobilier sont plus forts, comme aux Etats-Unis ou dans certains pays d’Europe par exemple.

Depuis un an, le marché immobilier de la Chine connaît une hausse significative des prix de l’immobilier. S’ajoute à cela que le gouvernement a mis en place des lois qui font qu’il est très difficile d’avoir une seconde propriété en Chine. C’est pour cette raison que les Chinois cherchent à investir à Bangkok, ou encore dans les stations balnéaires telles que Phuket et Pattaya.

De nouvelles stratégies de vente pour les promoteurs Thaïlandais

Pour accompagner ce boom des investissements immobiliers chinois, certains promoteurs thaïlandais, comme Sansiri ont décidé d’ouvrir plusieurs agences en Chine afin de créer une proximité vis à vis de leur clientèle. Le promoteur immobilier Raimon Land Pcl explique que les chinois représentent aujourd’hui 60% des investisseurs étrangers contre 20 à 30% il y a 5 ans. Avec une hausse des ventes de 15% en seulement 1 an, le promoteur thaï Sansiri a lui aussi connu une envolée des ventes auprès de sa clientèle chinoise au courant de 2016.

Le profil des investisseurs évolue également. Les Chinois ont en effet presque dépassé les Hongkongais, qui sont depuis longtemps les plus importants investisseurs dans l’immobilier résidentiel thaïlandais.
Du fait de son emplacement stratégique et de la qualité de ses infrastructures, la Thaïlande devient un terrain d’investissement incontournable en Asie et les bailleurs de fonds chinois l’ont bien compris.

Le Top 10 des pays dans lesquels les Chinois investissent le plus dans l’immobilier en 2017